Une culture générale de l’internet...
UGA - 2018-2019 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > LES OUTILS NUMERIQUES DE TRAVAIL DES ETUDIANTS DE GRENOBLE


Auteur de l'article : Samira Cherbal

LES OUTILS NUMERIQUES DE TRAVAIL DES ETUDIANTS DE GRENOBLE

-le bureau virtuel

Retour sur les acteurs de l’ENT :

EXEMPLE D’UN OUTIL DE L’ENT DE GRENOBLE : le bureau virtuel (BVRA)

Depuis la rentrée universitaire 2005, les étudiants de 11 établissements de Rhône-Alpes (six universités et cinq grandes écoles) bénéficient d’un accès à un bureau virtuel inauguré à l’université Lyon I. Dans cet intranet amélioré, ils bénéficient d’un espace personnel (courrier électronique, agenda, espace de stockage pour leurs travaux personnels...), d’une base de données (cours en ligne, petites annonces, encyclopédies) et d’un espace interactif pour travailler avec d’autres étudiants. Cette brique de l’Environnement Numérique de Travail mutualisée au niveau régional, mise en oeuvre assurée et financée par la Région Rhône-Alpes à raison de 3 millions d’euros en trois années a eu pour principale difficulté de concilier les différents besoins des facultés, universités et écoles. Accessible depuis tout poste connecté à internet, et avec n’importe quel navigateur, le Bureau Virtuel facilite l’organisation de son travail personnel et le travail collaboratif avec pour fonctionnalités la communication (messagerie, annonces), le partage (bibliothèque de documents, liens) et l’organisation (contacts, agendas, tâches). Son niveau de qualité de services se résume par sa disponibilité au vu de sa maintenance et son exploitation assurées 24h/24 et 7j/7 par ses prestataires mais aussi de par la durée de temps garantie pour son rétablissement qui est de 4 heures. Son hébergement se fait sur 2 plates-formes matérielles dans des locaux universitaires : à l’IN2P3 pour Lyon, St Etienne, et au CICG pour Grenoble, Chambéry, Valence… Son fonctionnement repose sur des correspondants projets par établissement, composé d’un chef de projet BV, responsable du déploiement, coordonnateur des actions à mener (formation, communication, déploiement des usages…) et d’un interlocuteur technique pour les aspects intégration, synchronisation de l’annuaire, administration des comptes, organisation du support de niveau 1, sur un comité utilisateurs réunissant mensuellement les représentants des établissements, la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre et les services inter-universitaires TICE et sur une convention de mise en service signée par chaque établissement et la Région ; elle permet de définir les responsabilités de chacun des partenaires.

Finalement, ce projet qui a aujourd’hui trois ans, a reçu un bon « accueil » de la part de ses utilisateurs et plus particulièrement auprès des étudiants au vu de leur durée de connexion même si toutefois la plupart d’entre eux ne souhaitent pas que les cours aient les lieux à distance, considérant ce procédé comme un complément et non pas comme un substitut. On apprend alors que certaines évolutions tendent à montrer un ancrage croissant de l’outil internet dans le métier de l’étudiant.

lire l’article associé

lire l’interview associée à ce sujet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits