Une culture générale de l’internet...
UGA - 2018-2019 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF


Auteur de l'article : Kevin Ange

Hacker ouvert

Toi qui crois que le Hacker est un homme mal rasé, boutonneux, en sur-poids, bigleux passant la plupart de ces nuits devant son écran d’ordinateur accompagné d’une pizza et d’un paquet de chips, détrompe toi. Le Hacker n’est pas non plus un danger publique.

Alan Kotok un des premiers hackers (qui à l’époque n’avait rien de malveillant) était un grand amateur d’orgues et mise à part les lunettes qu’il portait dans la fin de sa vie, cet homme n’avait rien d’un cliché. Quelle idée d’allier l’orgue et le hacktivism ?

Cold Fire, un britannique de 24ans est considéré comme un des hackers le plus dangereux de la planète. Son palmarès : le piratage d’une centaine d’ordinateur centraux, une cinquantaine d’universités, le gouvernement et le ministère des armées Britanniques, British Telecom. Lui dormait 5 heures par nuit pour pirater, mais mise à part cela, il n’a rien du cliché du hackers. C’est un jeune homme plutôt bien portant.

Alors avons nous la possibilité de cibler sociologiquement les Hackers ?

Les Hackers sont la plupart du temps qualifiés de "jeunes surdoués de l’informatique". Le Hackers ne pourrait pas avoir plus de 30ans alors. Là aussi on tient un beau cliché, puisque quelques "anciens" se sont aussi eux mise à jour sur la technologie.

Autres point à explorer, l’anonymat. Le Hacker forcément (à part quelques exception) se doit et veut rester anonyme, seulement en son nom de famille et prénom. Car souvent, le hacker diffuse son pseudonyme pour signer ses actes. Il y a dilemme entre rester anonyme avec sa vraie identité et son pseudonyme.

Chaque hacker est connu sous son pseudonyme. Voilà quelques exemples :
 Gary McKinnon dit Solo
 Jonathan James dit James’/c0mrad
 Kevin Poulsen dit Dark Dante

A part certaines grandes généralités qui persiste, les hackers sont alors difficile à identifier. Il n’y aurait pas de reconnaissance physique, vestimentaire ou autres. Le hacker serait alors dans une mode instauré de l’époque contemporaine de notre société.

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/modrak/169802213/ Paternité : OndraSukup



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits