Une culture générale de l’internet...
UGA - 2018-2019 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > Stars du web > Interview de Joseph,


Auteur de l'article : Antoine Deharveng

Interview de Joseph,

Il nous révèle en exclusivité comment conquérir le monde.

A.D Tout d’abord, présentez-vous en quelques mots.

J.D Je m’appelle Joseph, j’ai 15 ans, et je suis un amateur de buzz internet, de web-séries et autres sites.

A.D D’après vous, pourquoi une star du web peut-elle chercher le sucès dans un pays autre que le sien ?

J.D Pour le succès ! C’est le bonheur d’être connu en-dehors de chez soi. Quand on commence sur le net, on cherche à convaincre ses potes, puis des gens qui nous ressemblent, puis des gens qui ne nous ressemblent pas, et enfin des étrangers !

A.D Y’a-t-il des retombées économiques ?

J.D Ça dépend. Si le site fait de la pub, on a plus de pubs vues, donc plus d’argent. Ça permet aussi de vendre plus de produits dérivés. Le Donjon de Naheulbeuk, par exemple. L’auteur travaille sur une traduction de ses romans, donc il va vendre plus. Ensuite... pour le 100% bénévole, l’argent n’a pas d’importance.

A.D Mais quelles sont les difficultés ?

J.D Je sais pas. Si t’as une dizaine de fans multilingue, motivés et qui savent écrire, ou un éditeur qui croit en toi, ou une chaîne de télévision qui accepte de te produire, c’est simple.

A.D Et ça marche ?

J.D Ben malheureusement, cette internationalisation est nouvelle en France, donc y’a pas encore de retours. Mais les musiciens du Donjon de Naheulbeuk dont je parlais tout à l’heure font des concerts au Canada, même hors Québec, donc je suppose que ça marche.

A.D Une dernière pub pour une série qui réussit bien ?

J.D Alors, NooB est la seule web-série francophone trilingue à ma connaissance. On peut avoir des sous-titres de qualité en Anglais ou Espagnol, donc c’est cool.

A.D Merci, Joseph. Au revoir.

J.D Au revoir.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits