Une culture générale de l’internet...
UGA - 2019-2020 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > L’art et le piratage > Interview d’un pirate vidéoludique


Auteur de l'article : Humbert Nicolas

Interview d’un pirate vidéoludique

Voici l’interview d’un pirate de jeux vidéo multirécidiviste. Afin de conserver son anonymat pour lui éviter les foudres de la HADOPI, nous l’appellerons Mr. X.


Dans le cadre de mon UET : Internet, Culture et Communication, je voudrais vous interroger sur la protection des jeux vidéo.

- Piratez-vous des jeux vidéo occasionnellement ?

Mr. X : Oui, il m’arrive de le faire, mais je ne pirate que les jeux dont je ne suis pas sûr à 100% qu’ils me plaisent. Je préfère garder mon argent pour ceux qui me plaisent.

- Possédez-vous des jeux vidéo achetés légalement ? Quel ratio ?

Mr. X : Etant donnés que je suis un grand fan de jeux vidéo, il est évident que j’en possède beaucoup. Maintenant, au niveau du ratio, je télécharge surtout dans le but de tester, donc je ne garde pas les téléchargements. Je dirais que j’ai environ 90% de mes jeux achetés légalement.

- Auriez-vous acheté les jeux vidéo que vous avez piratés ?

Mr. X : C’est mon but lorsque je pirate un jeu : le tester afin de vérifier qu’il correspond à mes goûts et a mes attentes. Donc évidement, j’ai acheté une grande partie des jeux téléchargés.

- Avez-vous déjà eu des problèmes avec la protection des jeux achetés ? Si oui, comment avez-vous réglé ce problème ?

Mr. X : Il m’est souvent arrivé de faire appel à des solutions illégales pour désactiver une protection anti-copie particulièrement contraignante. De plus en plus, je me tourne vers ces solution ne serait-ce que pour les patchs No-CD ou No-DVD afin d’éviter de perdre du temps a ranger les CDs utilisés, et de pouvoir jouer à tout les jeux directement dès que je le veux, sans avoir a le retrouver dans la pile que j’ai, ce qui pourrait prendre du temps.

- Que pensez-vous de la loi Création et Internet ?

Mr. X : Je pense que c’est une erreur : les pirates sont, comme moi, souvent des victimes de la protection ou de la publicité, et personnellement je ne pense pas faire de mal à qui que ce soit lorsque je teste les potentiels futurs achats. Après, il existe des pirates qui ne téléchargent pas pour les même raisons que moi, et je suis sûr qu’il en existe même qui téléchargent juste pour télécharger, sans jamais jouer aux fruits de leurs larcins, ou en tout cas a très peu d’entre eux. Je suis clairement contre ce genre de comportement.

Merci beaucoup pour votre temps et vos réponses.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits