Une culture générale de l’internet...
UGA - 2019-2020 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > Internet est-il violent ? > Internet rend-il la société violente ?


Auteur de l'article : Dimitri Emprin

Internet rend-il la société violente ?

Le multimédia, et plus particulièrement internet sont des instruments devenus plus qu’essentiels dans le domaine de la communication et de l’information. Cet outil permet de « connecter le monde » à travers un immense réseau qui relie, crée et diffuse des informations de tout genre. Nous allons nous intéresser à un type d’information spécifique ; les contenus violents sur internet. Internet est-il un simple reflet de la violence réel ou en est-il une source à part entière ?

Certains aspects d’internet peuvent en effet générer des comportements violents dans la société. La banalisation de contenus violents sur la toile du à une accessibilité « trop facile » peut provoquer selon Brad Bushman des comportements violents. Selon le psychologue américain, l’utilisation abusive d’internet est également une cause de ce type de comportement. Son étude réalisée au près d’étudiant montre que les étudiants accros à internet développent plus facilement ces comportements. En effet, 37% des étudiants « accros » développent des comportements violents contre une moyenne d’environ 22% chez les autres étudiants interrogés.

La responsabilité d’internet semble être reconnu face à la violence en société mais d’autres faits relativisent cette première approche.

L’échec social et le replie sur soi même peuvent également encourager l’utilisation d’internet comme un refuge. C’est cette utilisation abusive d’internet qui amoindrit la capacité des individus à régler les conflits réels de manière pacifique. D’autre part, la responsabilité des contenus violents sur internet peut être relativisée. Il semble en effet que ce sont les individus développant déjà des comportements violents qui recherchent ces types de contenus. Dans certains cas, internet est un relai de la violence réelle et permet sa diffusion toujours à cause de sa facilité d’accès (téléphones…). Le phénomène du « happy slapping » démontre par exemple la responsabilité d’internet dans la création d’une communauté autour d’une pratique violente, même si l’origine du geste en est difficilement identifiable. Les vidéos de ces « agressions » peuvent générer selon les personnes, des phénomènes de reproduction.

D’autres formes de violences sur internet comme la pornographie peuvent aussi être un reflet des vices de la société. La rétrogradation de la femme à l’image d’objet témoigne d’une représentation machiste bien réelle chez certains hommes. Or, cette représentation de la femme existe depuis bien plus longtemps qu’internet. Pour cet exemple, internet reflète la société mais la toile influencera à son tour une partie de la population.

Pour conclure, internet est un outil remarquable pour la communication d’informations mais peut devenir dangereux. Son utilisation doit être contrôlée. C’est son abus et son utilisation comme refuge qui peut devenir dangereux et générer des comportements violents. Internet a un deuxième effet pervers. Lorsque des contenus violents issus de la société réelle sont ajoutés sur la toile, ils peuvent être soumis à des phénomènes de reproduction suivant les personne créant une forme de cercle vicieux. Nous pouvons également se poser la même question pour d’autres médias comme la télévision par exemple.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits