Une culture générale de l’internet...
UGA - 2018-2019 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > Internet est-il violent ? > Le hack violence morale ou liberté ?


Auteur de l'article : Elie Namias

Le hack violence morale ou liberté ?

Le développement d’internet a ouvert de nombreuse possibilité pour quiconque pouvant l’utiliser, il a permit le développement de la culture, de l’information, et donc de l’économie. Le monde tourne maintenant grâce à internet qui est devenu un outil indispensable pour évoluer dans notre société. En parallèle les possibilités qu’offre internet on fait apparaître les hackers.

Mais qu’est-ce que les hackers ? Ce sont des personnes pouvant s’introduire dans des systèmes informatiques afin d’en extraire ou d’en modifier les informations sans autorisation. C’est le fait d’accéder à ces informations sans autorisation qui rend leur action violente. Cette violence est une violence morale, c’est-à-dire qu’ils imposent ce qu’ils souhaitent aux autres sans leur laissé le choix. Et s’il doit avoir de la violence elle est là, car ils brisent la morale, sans même parler des lois pouvant exister, ils ne suivent pas les règles universellement établies.

Cependant il existe différents type de hackers. Une majorité d’entre eux le sont devenu pour pouvoir travaillé dans la sécurité réseau. Les administrateurs réseaux hacks leurs propres systèmes pour pouvoir débusquer les failles et ainsi mieux protéger leurs réseaux. Ils ne portent préjudices a personnes, et le font même pour amélioré la sécurité des utilisateurs du réseau et donc de les protéger des autres hackers. On les appelle les white hat en opposition aux black hat, c’est-à-dire les autres hackers.

Les blacks hat hack les systèmes pour toute autre raison. Certains le font simplement pour le challenge en s’attaquant à des sites qu’ils choisissent casi- aléatoirement et les modifient ou les détruisent pour marquer leur passage pour se mesurer a d’autres hackers ou par simple plaisir comme c’est arrivé ressemment sur le site internet de la semitag. D’autres le font pour l’argent, il y a énormément de possibilités, comme vendre des données a d’autres personnes (ça peut être le cas dans l’espionnage industriel mais ça ce fait dans de nombreux autres domaines), mais aussi stocker des données prisent illégalement pour les redistribuer gratuitement (en général) et se faire de l’argent grâce a la publicité. Il existe encore de nombreuses possibilitées de gagner de l’argent grâce au hack. Selon toute vraisemblance ce qu’ils font, c’est du vol de la destruction et une atteinte a la vie privée d’autrui.

C’est en tout cas avec cette excuse que les gouvernements instaurent de nouvelles lois pour essayer de « contrôler » internet. Ces lois qui portent elles aussi atteinte à la vie privée des utilisateurs en restreignant leur accès et en les surveillant. Pourtant un certain type de hackers remettent en cause ces lois. C’est ce qu’on appel le hacktivisme. Ils utilisent les compétences de hacker pour revendiquer leurs idées sur la toile comme la fait un hacker français qui à détruit une dizaine de site facho et a diffusé les listes d’adhérents et les mails. Ce qu’il fait est totalement illégal puisque il porte atteinte a la vie privée des gens pourtant il n’est pas moralement condamnable car il s’attaque a des groupes racistes. De plus ces lois anti-hackers sont-t-elles réellement efficaces ? bien sûr que non, les hackers confirmés savent comment ne pas se faire prendre, ces lois sont là pour faire peur aux simples utilisateurs et ne pas leur donner l’envie de devenir un hacker, car il n’y a pas de profil ni de cursus type, tout le monde peut devenir hacker, il suffit de le vouloir et d’acquérir les connaissances nécessaires. Internet remet beaucoup d’idée en question comme par exemple la légalité. Peut-elle exister sur internet, qui est univers fictif, peut-on condamer des personnes pour des crimes virtuels ? Les gouvernements les emploient d’ailleurs pour combattre les autres hackers, espionner d’autres pays ou encore combattre le terrorisme. Ils créent des lois contre le hack mais s’en servent a outrance. N’y aurait-il pas anguille sous roche ?

Certes les hackers ne suivent pas les lois (excepté les white hat qui ne hack que leurs systèmes mais qui ont hacké ceux des autres pour pouvoir se former) et peuvent attenter à la vie privée des gens mais tout autant que les gouvernements. Les gouvernements ont peur des hackers car les informations qu’ils peuvent glaner peuvent mettre la vie de personnes en danger (comme les informations des services secrets diffusés a tout les pays ou réseaux terroristes).Tandis que les peines encourues sont bien moins élevées pour un hacker qu’un criminel qui à fait les mêmes actes dans la vie réelle (IRL).



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits