Une culture générale de l’internet...
UGA - 2019-2020 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > Les Univers Virtuels > Ce qu’en pensent deux joueurs en ligne


Auteur de l'article : Cecile Daversin

Ce qu’en pensent deux joueurs en ligne

Q. et R. sont deux passionnés du jeu en ligne. Il ont souhaité garder l’anonymat. Voici leur opinion sur l’addiction que peuvent créer les univers virtuels :

- Comment définirais-tu un univers virtuel ?

Q. : C’est un monde imaginaire retranscrit grâce à un ordinateur

R : Un univers virtuel c’est un univers ressemblant plus ou moins au notre. Il peut n’y avoir que des humains mais il peut y avoir d’autres espèces sorties de l’imagination de certaines personnes et la grande différence avec le monde réelle, les grandes différences plutôt c’est :

1) tu peux faire ce que tu veux, si ton action est mauvaise tu peux revenir en arrière

2)ce monde est quasi parfait

- Quand t’es tu connecté à un univers virtuel pour la première fois ?

Q. : A l’age de 13 ans, j’ai commencé à jouer à Counter Strike en ligne.

R : La première fois j’avais 14 ans je crois,et quand j’ai commencé sérieusement c’était à partir de mes 16 ans,à peu près

- La raison pour laquelle tu as commencé à jouer ?

Q. : J’avais énormément de potes qui y jouaient, et j’adorais les jeux vidéos en général, et jouer avec d’autres personnes en ligne rendait le jeu beaucoup plus drôle et intéressant.

R : J’ai toujours été fasciné par la science fiction et les livres qui racontaient les histoires de mondes où vivent d’autres êtres que les humains avec plus ou moins de magie, alors l’idée de devenir un de ces êtres m’a plu tout de suite. Pouvoir utiliser la magie, être un expert du combat au corps à corps ou même visiter de nouveaux paysages inconnus pour l’humain ça me plaisait beaucoup.

- Quel est le jeu en ligne auquel tu joues le plus actuellement ?

Q. : En ce moment je joue à F.E.A.R, c’est un FPS, un jeu basé sur le match à mort avec des armes à feu

R : Le jeu auquel j’ai le plus joué c’est lineage 2 je crois, et pour l’instant je joue beaucoup à "Call of Duty 4" en multi joueurs.

- Que t’apporte-t-il ?

Q. : Le plaisir de jouer en ligne, de me détendre et de retrouver des amis sur le réseau que je ne peux pas voir pendant la semaine parce qu’ils habitent loin.

R : Et bien comme j’ai dis plus haut tu peux faire des choses que dans la vie réelle tu ne pourra jamais faire. Certains aiment les sports extrêmes parce qu’ils ressentent des sensations fortes quand ils sautent en parachute par exemple... Mais ces sensations sont très courtes généralement, et assez coûteuses aussi. Alors qu’un bon jeu peut réussir à te faire sentir des sensations proches pour un moindre coût et plus longtemps surtout ! Et puis tu as un certain sentiment de supériorité quand tu réussis à battre quelqu’un en face de toi et que le combat à été dur

- En moyenne, combien de temps y joue-tu par jour (1 jour = 24h)

Q : Environ 3 à 4h par nuit.

R : En moyenne je dirais 3 heures, et je suis un petit joueur comparé à certains !

- Penses-tu que les univers virtuels peuvent créer une dépendance ?

Q : Oui, car on a tendance a s’identifier au personnage qu’on incarne, et qu’on ressent le besoin de s’évader dans ce monde imaginaire pour oublier nos problèmes de la vie courante.

R : Et bien je dirais que ça dépend beaucoup de l’état psychologique de la personne, personnellement ça va très bien j’ai déjà passé 3 mois ou plus sans jouer et j’ai ressenti aucun effet de manque, mais certaines personnes ne peuvent pas s’en passer,c’est surtout des gens qui sont rejetés par les autres ou mal compris dans la société. Comme ils se sentent mal dans la vie réelle, ils vont au seul endroit où tout le monde est traité de la même façon. Tu n’es pas jugé sur ton physique, sur ta religion, ton sexe, tes origines, tout le monde est au même niveau, la seule différence qu’il y a entre les joueurs ce sont s’ils sont bons ou pas ! C’est pour ça que beaucoup de gens y jouent, et d’autres y jouent par plaisir

- Pour toi, quels en sont (ou quels en seraient) les symptômes ?

Q : Une mise en second plan (inacceptable) des amis et de toute autre personne réelle, et du temps plus ou moins perdu devant l’ordinateur. L’arret des activités physiques, et pour les cas les plus graves (j’en ai déjà rencontré), l’aliénation.

R : Et bien physiquement c’est assez difficile, à part que généralement ils est assez blanc vu qu’il ne voit pas beaucoup le soleil et qu’il dort pas beaucoup. après tu sais que quelqu’un est accro quand tu parles avec lui, s’il te parle tout le temps de son niveau à tel jeu, des quêtes qu’il a remplit pendant le week-end, ...c’est généralement qu’il est accro ! Si son seul sujet de discussion c’est le jeu, c’est déjà un signe qu’il est peut-être accro. Après il faut pas confondre avec le joueur occasionnel qui n’aborde le sujet qu’avec des gens qu’il sait être des joueurs aussi
- Selon toi, que pourrait-on faire face à cette addiction ?

Q : Apprendre aux jeunes à modérer l’usage des jeux vidéos, pour qu’ils sachent s’arrèter quand il le faut.

R : Et bien il faudrait changer la société d’aujourd’hui, il faudrait que les gens arrête de juger seulement sur les apparences, qu’ils pensent à connaître un peu la personne avant de porter un jugement. Il faudrait oublier les stéréotypes divers et variés, et il faut aussi bien éduquer ses enfants, leur faire comprendre que le jeu c’est bien mais il faut sortir aussi, se faire des amis, rencontrer des gens, faire du sport, etc... travailler à l’école aussi !

Retour à l’article : "Univers virtuels : Une drogue à part entière ?"



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits