Une culture générale de l’internet...
UGA - 2019-2020 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > L’art et le piratage > Interview d’un "pirateur"


Auteur de l'article : Michael Landot

Interview d’un "pirateur"

Interview d’un créateur (anonyme) de sites spécialisés dans le piratage.

Qu’est-ce qui pousse à créer un site de ’téléchargements’ ?

Au départ je pense que la plupart des personnes qui commencent dans le "warez" ont simplement l’envie d’aider les gens à ce procurer des musiques, films... Mais très vite vient l’argent avec les pubs. C’est créer tous ces sites avec des millions de pubs qui rapporte au final un maximum par rapport à ce que sa coûte. Par exemple un site "warez" « bateau » fait chez un hébergeur gratuit avec un nom de domaine gratuit peux arriver à ce faire 100euros/mois. Après les plus gros sites ont des frais de serveur mais ils gagnent beaucoup, beaucoup plus...

Comment fait-on pour se procurer les fichiers tant recherchés (films/albums...) ?

Simple et à la fois compliqué le but est d’avoir un fichier en premier sur son site ! Ceux qui ont créé ces fichiers sont généralement des « teams » organisées qui vont filmer les films dans les salles de cinéma... Et procure ces RIP à un site (je ne sais pas si les RIP sont payés...mais franchement je le pense...). Si nous n’avons pas de liens avec ces « teams »il suffit de récupérer les fichiers sur ce premier site puis de les redistribuer sur son propre site. Voilà comment les films se répandent si vite sur la toile.

Qu’est ce qu’un hébergeur de ce type de site y gagne ?

Bien évidemment de l’argent ! Ca gouverne le monde parait-il... Après, de grands hébergements gratuits comme free sont contraint de fermer ces sites pour éviter des poursuites...

Et enfin, a t-on une pensée pour les grosses industries du cinéma ou encore de la musique ?

Franchement, pas du tout ! Vu les « navets » que certains produisent ou les musiques « pourries »... Qu’ils en sortent, j’avoue n’avoir aucun scrupule pour ces gens là qui manipulent pour faire vendre avec de la culture. Alors que pour des artistes plus « Underground » qui eux, ont de réelles messages à faire passer et qui de leur art ne gagnent pas beaucoup j’avoue en avoir beaucoup (une pensée) et c’est seulement à eux que j’achète des titres ! Il faut bien se dire que la plupart des personnes qui télécharge,(ce que j’appelle ces titres ou films à usage uniques),eux aussi n’ont pas de regrets car ils peuvent se donner un avis avant l’achat ! Si le film ou la musique leur plait vraiment, ils iront l’acheter (ou pas). C’est peux être aussi ça qui fait peur aux industries c’est que les gens peuvent plus facilement « s’instruire avant l’achat ». Mais il y a d’autres causes et je ne m’avancerai pas sur ce sujet.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits