Une culture générale de l’internet...
UGA - 2018-2019 - Filipe Ferreira
contact@filipeferreira.com
Version imprimable Enregistrer au format PDF
Accueil du site > DLST Mag’ > INTERNET et ENVIRONNEMENT > internet impact social et environnemental


Auteur de l'article : BENDERDOUCHE SYRIANE

internet impact social et environnemental

Dans notre société moderne du 21 siècle , Nous avons vu le monde du digital émerger notamment celui d’internet qui joue un rôle primaire dans l’interaction social des individus. Notamment grâce au réseau sociaux qui permette interconnecter les internautes entres eux. Nous allons donc voir dans cette article, l’impacte que peut avoir internet dans notre environnement. Puisque les réseaux sociaux sont sources d’échanges, il met en lumière différentes problématiques puisque il peut avoir un impact positive et négative sur nos sociétés avec notamment l’émergence idéologies dangereuse. Nous allons donc voir plusieurs exemples qui illustres ses propos. L’article est en continuité des articles sur le thèmes "Internet et environnement". Il a pour objectif d’informer sur l’impact social d’internet.

Réseau sociaux Lieu d’échange

En effet , selon les récentes études menées par l’institut We are social en octobre 2018 met l’accent que sur 7,6 milliars d’habitants sur terre il y’a 4,2 miliars internautes sois un poucentage de 55 % et 3,4 milliars internautes possédent un compte sur les diffrents plateformes des réseaux sociaux (Facebook,Twitter,instagram…). Ce qui démontre bien qu’une bonne partie de la populations mondiale utilise internet et ses réseaux. Ce franc succés est dû notamment au fait qu’ils permettent de mettre en contacts les utilisateurs entre eux , peut importe leur position géographique et échanges autour des thèmatiques et des idéologies qui leurs sont propres. Ainsi une notion de communautés s’est crées au sein de ces réseaux sociaux. Nous pouvons prendre pour exemple la forte popularité des youtubeuses, des instagrammeuses qui partagent leur passion , leur idéau sur ces différents plateformes et qui permet d’animer différents débats , échanges sur ce qui a était partager mais également de réunir des personnes ayant les même valeurs, la même vision du monde qu’eux.

Un lieu de dérive

Malheureusement ces échanges que ça sois d’ordre privé ( messages instantané) ou public (pages facebook , groupes …) peuvent parfois émerger des idéologies dangereuse comme l’allégeance a des groupes terroristes ( Daesh, Nazis…). On peut prendre pour illustration l’attentat qui s’est déroulé en Nouvelle Zélande le 15 mars 2019 par Brenton Tarrant contre deux mosquées de la ville de Christchurch ou il a partager sur son compte facebook son intention de commettre un attentat. Il publie donc un manifeste sur la théorie du grand remplacement de Reynauld Camus qui met en avant l’idéologie Néonazisme,avant de commettre l’acte terroriste.Et il film en direct sur facebook l’attentat qu’il est en train de commettre. De nombreux spécialiste pensent que cette attentat était fait pour les réseau sociaux ( live en directe sur facebook) et dans le but d’être vu comme un modèle , un exemple à suivre pour les internautes au idéologie suprémacistes blanc. Mais il y’a également un autre phénomène qui apparaît sur la toile, c’est la remise en question de certains fait scientifique avec un fond complotiste. On peut prendre pour exemple la création d’une communauté s’appelant flat earthers crée en 1956 au Etat unis et qui de nos jours prend de plus en plus d’ampleur dans le monde et rassemble une communauté de gens qui pensent que la terre n’est pas plate. cette communauté diffuse des idées erronnées basées sur des opinions et remettent en questions les donnés qui on était fournis par la Nasa et par d’autres organismes. Une étude menée par l’Iftot pour l’institut Jean Jaurès met en avant que 9 % des français pensent que la terre n’est pas ronde et que rien qu’au Etat unis ils seraient environ 12 millions à adhérer à cette théorie. le problème c’est que du coup sur les réseau sociaux tout peut être dis et n’importe qui peut transmettre une information qui n’est pas toujours vérifier et la désinformation est assez courante. On pourrait également évoquer le phénomène de cyber harcèlement qui prend de plus en plus d’ampleur sur les réseau sociaux du à cette libération de la parole puisque les individus sont amenés à partager leur opinion sur le net et peuvent aboutir à dû lynchage. De nombreux youtubeurs , anonymes sont victimes chaque jour de ce phénomènes.

Source de belle initiative citoyenne

Néanmoins, les réseau sociaux ne comportent pas que des inconvénients car ces échanges qui se crées entres les internautes peuvent être porteurs de belle initiatives citoyennes, humaines avec notamment la création de certaines communautés qui se rassemblent sur des valeurs environnemental , social et qui dénoncent certaines dérivent. On peut prendre pour exemple les communautés zéro déchets, envers et contres tous, on est prêt et qui sensibilisent les internautes sur notre société de consommation pouvant impacté l’environnement et les solutions que nous pouvons mettre en place pour limiter le réchauffement climatique. On a vu également pour une échelle plus sociale une compagne qui lutte contre le cyberharcelement ou différents youtubeurs prennent la parole pour alerter leur communautés sur la façon dont ils utilisent les réseau sociaux et l’impacte qu’ils peuvent avoir de manière négative sur la vie des autres et libérer la parole de ceux qui en sont victime avec le hashtag #stopaucyberharcelement. Ils utilisent leur visibilités pour dénoncer certaine dérivent d’internet puisque même si les youtubeurs sont le plus touchés par le cyber harcèlement. c’est également un fléau qui se repend chez les plus jeunes .Une étude montre que 40% de 13-17 ans avouent avoir déjà subi une agression en ligne… Une campagne avait déjà était lancée en 2017 par la commission européenne pour dénoncer et sensibiliser les jeunes et leur familles sur le cyber harcèlement , les plateformes et les numéros vert mise en place pour les victimes de ce phénomène. Ils ont donc lancé la journée du « Safer Internet Day » (« Journée pour un Internet plus sûr ») ou pendant tout le mois de fevrier sont poster sur youtube des conférences, des tables rondes pour parler et échanger sur ce phénomène. dans le but de réduire sur le long termes , les dérives d’internet. cette mobilisation autour du cyber harcèlement permet donc de trouver des solutions ensembles face à ce problème. Les réseau sociaux peut également servir a appeler les gens à la manifestations, à la résistance face à un pouvoir généralement politique qui ne leur convient plus ( gillets jaune, le printemps arabes) qui ont tous émerger grâce au réseau sociaux et qui ont permis certaine avancées politiques et sociales.

 [1]



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mentions légales | Crédits